HISTOIRE DES THEORIES LINGUISTIQUES


laboratoire:programme

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
laboratoire:programme [2019/02/11 14:23]
faivre
laboratoire:programme [2020/03/25 10:49] (Version actuelle)
faivre [Axe 3 – Écritures de l’histoire des sciences du langage : catégories, convergences, commensurabilités (Resp. É. Aussant, V. Raby)]
Ligne 20: Ligne 20:
   * 2.3. Production de ressources (Resp. : C. Laplantine)   * 2.3. Production de ressources (Resp. : C. Laplantine)
  
-==== Axe 3 – Écritures de l’histoire des sciences du langage : catégories,​ convergences,​ commensurabilités (Resp. É. Aussant, ​V. Raby) ====+==== Axe 3 – Écritures de l’histoire des sciences du langage : catégories,​ convergences,​ commensurabilités (Resp. É. Aussant, ​P-Y Testenoire) ====
  
 Sur différents objets historiques et différentes périodes, l’axe 3 rassemble des projets qui visent à travailler plusieurs questions méthodologiques récurrentes dans l’activité du laboratoire. Il peut s’agir de **catégories** historiographiques (horizons de projection, modélisation,​ etc.) ; il s’agit aussi de plusieurs exemples de **convergences**,​ de mises en relations entre domaines ou champs de savoir qui ont pu jouer un rôle structurant dans l’histoire récente comme dans l’histoire ancienne des sciences du langage (psychologie,​ logique, théologie, etc.). Mais l’historien peut (doit ?) interroger et faire dialoguer des phénomènes différents et cependant comparables. C’est cette **commensurabilité** qui sera mise à l’épreuve à propos d’espaces culturels et temporels souvent éloignés et parfois sans influence attestée ou reconnue (pratiques glossographiques occidentales et extrême-orientales,​ rapports entre logique et langage en occident et dans le monde bouddhique, etc.). Sur différents objets historiques et différentes périodes, l’axe 3 rassemble des projets qui visent à travailler plusieurs questions méthodologiques récurrentes dans l’activité du laboratoire. Il peut s’agir de **catégories** historiographiques (horizons de projection, modélisation,​ etc.) ; il s’agit aussi de plusieurs exemples de **convergences**,​ de mises en relations entre domaines ou champs de savoir qui ont pu jouer un rôle structurant dans l’histoire récente comme dans l’histoire ancienne des sciences du langage (psychologie,​ logique, théologie, etc.). Mais l’historien peut (doit ?) interroger et faire dialoguer des phénomènes différents et cependant comparables. C’est cette **commensurabilité** qui sera mise à l’épreuve à propos d’espaces culturels et temporels souvent éloignés et parfois sans influence attestée ou reconnue (pratiques glossographiques occidentales et extrême-orientales,​ rapports entre logique et langage en occident et dans le monde bouddhique, etc.).
laboratoire/programme.txt · Dernière modification: 2020/03/25 10:49 par faivre