HISTOIRE DES THEORIES LINGUISTIQUES


laboratoire:programme

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
laboratoire:programme [2018/03/02 13:24]
faivre
laboratoire:programme [2019/02/11 14:23] (Version actuelle)
faivre
Ligne 1: Ligne 1:
-===== Programmes de recherche du laboratoire (2014-2018)=====+===== Programmes de recherche du laboratoire (2019-2023)=====
  
 **[[laboratoire:​programme|Français]] | [[laboratoire:​program-en|English]]** **[[laboratoire:​programme|Français]] | [[laboratoire:​program-en|English]]**
  
-Groupe ​: Traditions ​et outils linguistiques+==== Axe – Grammatisation ​et outillage des langues (Resp. F. Cinato, A. Lahaussois)====
  
-(Bernard ColombatValérie Raby)+Nous appelons //​grammatisation//​ des langues ​(à la suite des travaux de S. Auroux et du laboratoire)le processus historique à travers lequel celles-ci sont équipées d’//​outils linguistiques//​ (typiquement les grammaires, les dictionnaires,​ mais pas seulementqui contribuent à façonner les représentations linguistiques des locuteurs de ces langues, les //​exposent//​ (dans l’enseignement par exemple) à des savoirs métalinguistiques,​ contribuent à élaborer et à institutionnaliser les idiomes nationaux, et par conséquent modifient l’//​écologie//​ des langues.
  
-Ce programme vise à une analyse contrastive des lignes de force qui se dégagent des descriptions des langues ​(traditions linguistiqueset se concentre sur les outils linguistiques élaborés pour ce faire : grammaires ​et dictionnaires ​mais aussi traitésmanuelscompilations linguistiquesIl regroupe volontairement des spécialistes de traditions linguistiques diverses pour confronter et enrichir mutuellement leurs recherchesIl vise à accroître les connaissances sur des questions grammaticales et linguistiques particulières et à élaborer pour ce faire des outils ​de recherche généraux.+  * 1.1. Grammaires étendues ​(Resp. É. Aussant) 
 +  * 1.2. Lexiques ​et dictionnaires ​(Resp. A. Grondeux) 
 +  * 1.3. Histoire des pratiques : écrireannotercommen-ter (RespP.-Y. Testenoire) 
 +  * 1.4. Production ​de ressources (RespB. Colombat)
  
-Groupe ​2 : Traditions linguistiques médiévales+==== Axe 2. Courants, domaines et théorisations des sciences du langage (Resp. ​Jean-Michel Fortis, Chloé Laplantine)====
  
-(Irène Rosier-Catach, Anne Grondeux)+L’axe 2 regroupe les recherches historiques et réflexives ​(méta-théoriquesportant sur des configurations théoriques identifiées par leur type d’approche,​ le domaine d’investigation,​ un événement significatif ou une figure importante de l’histoire de la linguistique.
  
-L'​objet de ce programme est l'​étude des théories ​et des idées linguistiques au Moyen Age que l'on peut appréhender tant dans les disciplines spécialisées ​grammaire, logique, rhétorique,​ lexicographie,​ poétique, que dans le domaine théologique,​ juridique et scientifiqueIl faut comprendre les rapports existant entre grammaire didactique et grammaire théorique et étudier les rapports entre les théories et leur objetLes théories sont étudiées en tenant compte du cadre général de leur productiondu contexte historique ​et institutionnel de leur élaborationL'​association avec des médiévistes venant d'​autres disciplines,​ historiens, philosophes,​ théologiens,​ philologues,​ littéraires,​ permet d'​élargir les perspectivesUne part importante des activités est consacrée à l'​édition ​de textes.+  * 2.1. Traditions, champs ​et courants ​aspects historiques (RespJ.-M. Fortis) 
 +  * 2.2. Traditionschamps ​et courants : aspects réflexifs (RespJ.-M. Fortis & CLaplantine) 
 +  * 2.3. Production ​de ressources (Resp. : CLaplantine)
  
-Groupe ​: Sciences ​du langage ​modernes et contemporaines+==== Axe – Écritures de l’histoire des sciences ​du langage ​: catégories,​ convergences,​ commensurabilités (Resp. É. Aussant, V. Raby) ====
  
-(Jean-Michel FortisJacqueline LéonChristian Puech)+Sur différents objets historiques et différentes périodes, l’axe 3 rassemble des projets qui visent à travailler plusieurs questions méthodologiques récurrentes dans l’activité du laboratoire. Il peut s’agir de **catégories** historiographiques (horizons de projection, modélisation,​ etc.) ; il s’agit aussi de plusieurs exemples de **convergences**,​ de mises en relations entre domaines ou champs de savoir qui ont pu jouer un rôle structurant dans l’histoire récente comme dans l’histoire ancienne des sciences du langage (psychologie,​ logique, théologie, etc.). Mais l’historien peut (doit ?) interroger et faire dialoguer des phénomènes différents et cependant comparables. C’est cette **commensurabilité** qui sera mise à l’épreuve à propos d’espaces culturels et temporels souvent éloignés et parfois sans influence attestée ou reconnue ​(pratiques glossographiques occidentales et extrême-orientalesrapports entre logique et langage en occident et dans le monde bouddhiqueetc.).
  
-Les recherches, menées en collaboration par des linguistes, des logiciens, des philosophes,​ portent sur les théories linguistiques développées de la fin du 19e siècle à nos joursSont ainsi abordées plusieurs grandes questions apparues durant la période : 1) la défense d'une autonomie ​des systèmes linguistiques ​(structuralisme)2) la psychologisation des faits de langage; 3) la formalisation logique ; 4) les techniques d'​automatisation;​ 5) les grammaires formelles; 6) processus de disciplinarisation. +  * 3.1. Catégories historiographiques et écriture de l’histoire ​des sciences du langage ​(Resp. V. Raby 
- +  * 3.2. Connexions interdisciplinaires ​(RespD. Samain
-Programmes transversaux : +  * 3.3Questions ​de comparaison ​(entre pratiques et/ou théories distantes ​dans l’espace et/ou le temps) ​(RespF. Cinato) 
- +  * 3.4Production ​de ressources ​(RespÉ. Aussant)
-DHTL et CTLF (respBernard Colombat et Aimée Lahaussois+
- +
-L'​originalité de ce dictionnaire est de traiter de termes linguistiques venant de langues différentes et de montrer l'​évolution historique de leurs sens et leurs emploisL'​édition papier s'​étant révélée impossible, une édition en ligne est envisagée, sur le modèle WikipédiaPlusieurs des articles qui avaient déjà été rédigés sont déjà mis en ligne à titre expérimental et pour l'​instant à usage restreint. Le dictionnaire pourra ainsi s'​enrichir constamment. L'​exploitation des textes du "​Corpus des Textes Linguistiques Fondamentaux"​ facilitera l'​élaboration des articles et assurera la richesse ​de leur contenu. +
- +
-Grammaires étendues ​(resp. Émilie Aussant) +
- +
-Ce programme vise à étudier, ​dans sa globalité, le phénomène de ce que l’on peut appeler, à la suite de Sylvain Auroux ​("La révolution technologique de la grammatisation",​ 1994, p82-85), les « grammaires étendues », à savoir les descriptions grammaticales de langues au moyen d’outils descriptifs initialement élaborés pour une autre langueLa grammatisation d’un nombre important ​de langues du monde à partir de trois modèles descriptifs ​(grammaire latine, grammaire arabe, grammaire sanskrite), dans l’histoire et jusqu’à nos jours, nous place au cœur de la linguistique descriptive,​ c’est-à-dire au cœur des fondements empiriques de la linguistiqueCe projet est aussi l’occasion de s’interroger,​ de manière très concrète, sur l'​adaptation,​ en général, d’un modèle descriptif : qu'​est-ce que cela nous dit de l'​activité de description des langues? Ce programme est une opération (EM1cde l'axe 7 du LabEx EFL.+
laboratoire/programme.txt · Dernière modification: 2019/02/11 14:23 par faivre