HISTOIRE DES THEORIES LINGUISTIQUES


9

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
9 [2018/05/18 14:48]
faivre
9 [2019/09/19 08:58] (Version actuelle)
faivre
Ligne 1: Ligne 1:
-==== 2018 Les théories de l'​énoncé dans la grammaire générale====+==== 2019 Spinoza, philosophe grammairien ​====
  
-{{:​laboratoire:​raby-enonce.jpg?100 |}}**Valérie Raby** //Les théories de l'​énoncé dans la grammaire générale// Lyon ENS Editions, ​2018Langage, 256 p. ISBN 978-2-84788-697-9+{{:​laboratoire:​spinoza-philosophe-grammairien.png?100 |}}**Jean Baumgarten, Irène Rosier-Catach et Pina Totaro (eds.)** //Spinoza, philosophe grammairien : Le Compendium grammatices linguae hebraeae.// Paris CNRS Editions, ​2019(Cahiers Alberto-Benveniste) 293 p. ISBN 978-2-271-11895-0
  
-Cet ouvrage, inscrit dans le champ de l'​histoire et de l’épistémologie des idées linguistiques,​ propose une enquête historique sur la constitution ​de l’énoncé comme niveau d’analyse pertinent pour les théories linguistiques. +L’Abrégé ​de grammaire hébraïque ​de Baruch Spinoza (le Compendium grammatices linguae hebraeae) parut en 1677 à Amsterdam dans l’édition latine de ses oeuvres posthumes. Il avait été rédigé à la demande ​de ses amis qui s’intéressaient à l’étude ​de l’hébreu ​et connaissaient ses compétences ​en la matière. L’intention explicite de Spinoza dans cet ouvrage avait été d’expliquer la grammaire hébraïque « selon la méthode géométrique » et d’écrire une grammaire d’une langue vivante plutôt que celle de la langue biblique. De toutes ses oeuvrescelle-ciinachevéeest la moins connue et étudiéeet fut longtemps considérée comme un texte marginal
- +Les contributions publiées dans le présent ouvrage tendent à resituer le Compendium dans le contexte culturellinguistique,​ religieux et intellectuel de lEurope du xviie siècle. Elles visent à en éclairer les sources, ​à analyser ​la méthode élaborée par Spinoza dans sa grammaire, à mettre ​en rapport ses idées linguistiques avec les principes de sa philosophie,​ en particulier celles du Traité théologico-politique. 
-Énoncé est ici un terme générique désignant une séquence linguistique perçue comme complète, supérieure au mot, et qui forme – au moins intuitivement et empiriquement – une unité ​de la communication. Les grammaires générales et françaises des xviie et xviiie siècles thématisent ​l’énoncé ​et en font la théorie, au moyen d’un réseau terminologique ​et notionnel associant propositionpériodephraseunités alternativement conçues comme concurrentesredondantes ou complémentaires+Ainsi l’Abrégé pourrait-il être reconsidéré comme une création originale et essentielle au sein du corpus spinoziste.
- +
-Cette étude s’attache aux modalités d’élaboration d’un statut syntaxique pour ces unitésainsi qu’à la transformation du domaine d’objets de la grammaire ​qui en a résulté.+
  
 [[laboratoire:​ouvrages|Liste complète des ouvrages]] [[laboratoire:​ouvrages|Liste complète des ouvrages]]
9.txt · Dernière modification: 2019/09/19 08:58 par faivre